Rencontre avec Laure de Sagazan

Laure de Sagazan, c’est l’une des créatrices françaises les plus emblématiques du moment. Présente à Bruxelles pour la designer day de Love, Sweet, Etc, j’ai pu en profiter pour la rencontrer. Une femme posée, naturelle et résolument inspirante. Quel plaisir de reprendre ces interviews « rencontres » pour vous!


Dites-nous, qui incarne pour vous la femme « Laure de Sagazan »?
Une femme de caractère! Elle fait ses propres choix, elle est bien dans sa peau. Une femme épanouie qui mène sa vie avec passion. Elle est indépendante et elle sait où elle va. Un beau programme, non?

Elle est comment, LA robe parfaite?
C’est celle dans laquelle on ne sent pas déguisée. Ou l’on se sent soi, mais en mieux! Si je devais décrire la robe, elle serait sans doute blousante, avec une taille marquée et des poches. L’idée c’est d’avoir une allure un peu nonchalante. D’avoir l’air bien apprêtée, sans être dans le « too much ».

 Laure de Sagazan x Ysé Laure de Sagazan x Ysé Laure de Sagazan x Rosemood Laure de Sagazan x Rosemood Laure de Sagazan x Sézane Laure de Sagazan x Sézane

Après la collection en collaboration avec Sézane, la lingerie Ysé et maintenant, la papeterie avec l’Atelier Rosemood, y a-t-il d’autres projets en vue? 
Oui! Des jolis projets. Certaines surprises pour 2019 sont encore secrètes, d’autres sont en train d’être partagées, comme le linge de maison en collaboration avec Gabrielle Paris. Nous avons créé cette parure de lit en s’inspirant du « trousseau » que préparaient nos grand-mères. Les initiales des mariés sont brodées sur la housse de couette en lin lavé. Je trouve que c’est vraiment un chouette cadeau à offrir pour les témoins. Un objet qui restera longtemps.




L’image élégante « A la française » a une grande place dans vos créations. C’est une démarche naturelle ou une recherche constante? 
Je dirais plutôt que c’est devenu un état d’esprit. A la base, tout s’est fait assez naturellement. Mais nous travaillons avec des brodeurs français, de la dentelle de calais… Nous faisons de la création française et ça se traduit dans l’image. C’est un subtil équilibre entre le naturel, le coté retro, sexy et la dégaine.

La maison Laure de Sagazan, c’est combien de robes par an?
Entre 2000 et 3000 robes par an! Nous proposons nos robes en Europe, mais aussi au Japon et aux USA. Nous avons ouvert notre propre showroom à New York il y a un an et demi.

 La boutique Laure de Sagazan à New York La boutique Laure de Sagazan à New York ©Jean-Laurent Gaudy ©Jean-Laurent Gaudy La Villa Cavrois La Villa Cavrois

Par où avez-vous commencé pour créer la collection 2018? 
J’ai été inspirée par la Villa Cavrois du Nord de la France. J’imaginais le shooting pour présenter les robes dans cette villa, qui est vraiment exceptionnelle. C’est un véritable chef-d’oeuvres de l’architecture moderniste. J’avais les images finales du shooting avant d’avoir créé les modèles. Ca s’est traduit par la création de robes aux compositions plus structurées.



Si vous n’étiez pas créatrice de robes, quelle métier auriez-vous aimé exercer? 
J’adore la déco! J’adore la rénovation, l’aménagement… Imaginer les espaces, chiner, construire de belles atmosphère. D’ailleurs, on déménage très souvent, juste pour le plaisir de recommencer à rénover! La lingerie m’attire aussi beaucoup.

Quelles sont vos matières préférées?
Le crêpe de soie, sans hésitation! Le crêpe lourd, le crêpe georgette et le crêpe de chine. J’aime beaucoup la dentelle de Calais. C’est toujours un plaisir de travailler avec des producteurs régionaux.

Avec ma robe Laure de Sagazan, je mets quel type d’accessoires?
Aucune règle! C’est souvent du tout ou rien. Peut-être éviter les accessoires trop « girly »? Personnellement, j’aime les bracelets vintage et les boucles d’oreilles chargées qui accentuent un peu le coté boho/rétro. J’aime voir ces mariées qui osent et qui portent des sandales spartiates avec leur robe!

La mariée du futur, elle se dirigera vers quel genre de robes?
Elle va s’éloigner du bohème et des détails. Elle ira droit au but et les robes suivront. Leur féminité sera plus affirmée, plus affranchie.

Les robes Laure de Sagazan, on les trouve dans la boutique bruxelloise Love, Sweet, Etc.
Pour découvrir la collection 2018, c’est ICI!

Merci à Malicia et Nath pour m’avoir ouvert les portes de leur boutique!

VOUS AIMEREZ AUSSI

LAISSEZ UN COMMENTAIRE