Robe:  Ah, la robe. Maintenant j’en ris mais croyez-moi, j’en ai eu des insomnies. Ma robe, je l’avais choisie en janvier dans un très beau magasin à Liège, que beaucoup de mariées recommandaient. Ma robe, je devais la recevoir et commencer les retouches en juin, 3 mois avant la mariage. Ma robe, elle avait été payée entièrement… Et puis début Mars, un dimanche soir, je suis sur le Yes Market, et j’apprends via d’autres clientes que le magasin était en faillite et qu’on perdait toutes nos commandes. UNE HORREUR. Non seulement je n’aurais jamais ma robe et en plus mon argent. Je me voyais mal retourner dans un magasin de robes de mariée et re-choisir une autre robe. J’ai donc contacté les stylistes de ma robe Sadoni, en Norvège. Des personnes vraiment sympathiques. Ils m’ont proposé de me faire la robe et de l’acheter au prix coûtant. C’est aussi à ce moment que j’ai eu la plus belle preuve de solidarité qui puisse exister. Mes amis ont fait une sorte de crowdfunding pour me permettre de financer, une nouvelle fois cette robe, sans devoir couper dans le budget autre part. Je ne les remercierai jamais assez pour ce geste. J’ai reçu ma robe à domicile, et j’ai ensuite contactée Gisèle (Au Dé Filé) qui avait travaillé pour les retouches dans ce fameux magasin. On s’est vu quelques fois, pour arriver à un résultat parfait.

Costume: Café costume à Ixelles. De supers conseils, j’ai fini avec un costume totalement différent de ce que j’avais en tête. Laurent a vraiment su bien m’accompagner. Deux rendez-vous et c’était bouclé. Je partais sur du bleu, j’ai fini en vert bouteille. Comme tout marié je partais sur une chemise blanche, j’ai fini avec une chemise légèrement rosée pour ne pas faire trop propre comparé à la robe de mariée qui est rarement d’un blanc immaculé. C’était juste parfait. J’ai vraiment adoré.

Accessoires du marié: Mon noeud papillon, trouvé sur Etsy, par KateRoseCo. J’ai dû apprendre à le nouer car je me suis trompé dans la commande. Mais je ne regrette pas! Mes bretelles et mes boutons de manchettes viennent de chez Café Costume.
Mes chaussures, commandées en ligne et faites sur mesure au Portugal, viennent de chez Undandy. Elles m’ont porté jusqu’au bout de la nuit.

Lieu/Traiteur/Wedding Planner:
La ferme des Sources à Braives. Je (Cloé) connaissais le lieu via mon boulot car j’y avais garni quelques mariages auparavant. J’étais de suite tombée sous le charme du lieu. Les espaces extérieurs tant que l’intérieur, et la douceur de Fabienne, la propriétaire. C’est eux qui se chargent du service traiteur et tout est divin. Fabienne tient un rôle très important dans l’organisation du mariage et nous accompagne dans les différentes étapes de l’organisation de la journée. Par exemple c’est elle qui nous conseille à quel moment il faut réserver le créneau horaire pour la commune pour ensuite fixer les différents moments de la journée. Un rétroplanning est fixé pour les mois/semaines avant le mariage, il n’y a donc qu’à se laisser guider. Toutes l’équipe est au petit soin avec vous et vos invités le jour J, un vrai bonheur.

Maquillage et coiffure: Le maquillage a été réalisé par Mademoiselle Vaness qui est venu à domicile. Elle est bien à l’écoute et de très bon conseils. La coiffure, c’est Daniel de chez Scandal à Oupeye. Un vrai challenge pour lui. Ca faisait un an et demi que je me trainais une repousse capillaire (j’avais les cheveux très très courts) et quand je lui ai dit que je voulais une tresse, il m’a prise pour une dingue. Et finalement, à coup de mousse, pinces, et crêpage plutôt intense, le résultat y était. On m’a demandé une paire de fois sur la journée si j’avais posé des extensions. Juste un coiffeur appliqué (et vraiment marrant).

Papeterie: Stéphanie de Wafourou nous a de suite plu quand l’a rencontrée. Yannick voulait du letterpress pour les faire-part. Elle a su nous amener un projet génial comprenant le chêne centenaire trônant dans la cour de la ferme des Sources et quelques indications florales qui seraient présentes dans la déco.

DJ: À la Ferme des Sources, ils proposent leur DJ résident, Thierry. Comme on ne connaissait pas trop d’autres DJ vers qui nous tourner, on a décidé de lui faire confiance. Nous avions crée une playlist Spotify pour lui montrer un peu quels étaient nos goûts, et nous avons passé une très bonne soirée!

Photo: Jehanne Moll était notre choix avant même de la rencontrer. Elle a su capturer des instants volés durant la journée et a su nous nous mettre à l’aise pour les photos de couple, ce qui n’était pas gagné d’avance. Pour nous le photographe était un point très important car il permet de se replonger très facilement dans l’ambiance de la journée.

Bijoux: Les alliances ont une sacrée histoire. Nous les avons faites faire par Candice de Fire White. Premier envoi, elles se perdent au Portugal. Candice nous refait un jeu d’alliances, nous les envoie… Et on les reçoit enfin! Elles sont magnifiques. Quelques semaines après, le premier jeu d’alliances est livré, il retournera en Angleterre!

Pour Cloé: Jonc de chez Lou Yetu. Boucles d’oreilles offertes par ma témoin Aurélie de chez Sessun.

Pour Yannick: Boutons de manchettes de chez Café Costume, assortis au costume.

Fleurs: Je suis fleuriste donc cela n’a pas été trop difficile. Avec mon autre témoin Lise (qui est fleuriste aussi à Hannut) et Aurore, nous sommes allées chez le grossiste choisir les fleurs. Nous avons passé toute une après-midi à garnir tout mes vases pour qu’il n’y ai plus qu’à placer dans la salle. Lise et Aurore se sont occupées, la veille du mariage, à mettre en place un rideau lumineux végétal juste derrière la table d’honneur, et c’était magnifique.

Pour le bouquet et les boutonnières, c’est bien entendu à Mélanie Pierson que nous avons fait appel. Il était hors de question que je réalise moi même cette partie et j’adore son travail, le choix fut alors évident.

Choix musical de la première danse :  Dream a Little Dream of Me, de The Mamas and the Papas.

Moment favori de la mariée : Impossible de choisir. La journée est passée a une vitesse folle, tout a été incroyable du début à la fin.

Moment favori du marié : Le discours de mon père sans hésitation. Je ne pensais pas qu’il y aurait de discours du tout. Il a su me faire rire et pleurer. Même nos invités anglophones ont pu être émus et amusés par ses traductions et son humour si particulier. Les notes manuscrites de son discours qu’il m’a donné ne reflètent en rien ce moment magique mais en font un magnifique souvenir. Je dois avouer que je pourrais en choisir beaucoup, mais si il ne faut en choisir qu’un, c’est celui là. Ou alors les huîtres et les mimosas au petit déjeuner le lendemain matin.

Conseil d’organisation :  Laissez vous guider par les prestataires. Ils connaissent leur boulot. Si comme nous, vous avez un bon nombre d’enfants. Prenez des babysitters, les parents vous remercieront ! N’essayez pas de faire plaisir à tout le monde. C’est impossible, et surtout, c’est votre jour.

Si c’était à refaire, ce que les mariés referaient : Tout pareil !

Si c’était à refaire, ce que les mariés ne referaient pas : Yannick a perdu son alliance dans le rangement le lendemain. On éviterait alors la recherche de l’alliance par toute la famille dans les cailloux de la cour.

Le bon plan des mariés: La location d’un bus ancêtre au musée des transports Liégeois. On a pu y emmener notre famille proche et nos témoins. Un super moment. Le lancé de grains de lavande à la sortie de la commune.

Faites un mariage à votre image, ne vous mettez pas la pression, et surtout profitez un max !

 


Découvrez le travail de Jehanne Moll, la photographe.

VOUS AIMEREZ AUSSI

LAISSEZ UN COMMENTAIRE