La mariage hivernal de Mathilde & Diego

"Un mariage blanc. Tel était notre rêve, que la nature nous a permis de réaliser, la nuit du 6 au 7 janvier 2017. La tombée des flocons saisie à travers la fenêtre, le froid glacial nuancé par une douce lumière, l’étincelle des guirlandes entremêlés dans les branches du sapin au parfum épicé, la couronne surplombant l’Orangerie et brillant de mille feux, l’église traversée par un tapis blanc que des bougies éclairaient, deux bouquets fournis de roses blanches posés sur l’autel de l’église, les bonnets de laine recouvrant les têtes blondes enfantines, les fourrures aux tons variés revêtant les demoiselles de notre suite, les pompons blancs sur les hommes en guise de boutonnière…" _ Mathilde

 

C'était leur rêve: Un mariage hivernal, sous la neige.
En Belgique, c'est plutôt optimiste d'espérer ce genre de choses... Et pourtant!
Amoureux des ambiances féériques de l'hiver, des soirées romantiques au coin du feu, ce mariage va vous toucher. Sous les images du talentueux Nicolas Michiels

Capture d’écran 2018-03-18 à 20.08.22.png
Capture d’écran 2018-03-18 à 20.08.46.png
Capture d’écran 2018-03-18 à 20.11.59.png
Capture d’écran 2018-03-18 à 20.12.50.png
Capture d’écran 2018-03-18 à 20.14.53.png
Capture d’écran 2018-03-18 à 21.45.50.png
Capture d’écran 2018-03-18 à 21.46.08.png
Capture d’écran 2018-03-18 à 20.18.27.png
1508925794186-1.png

Robe : Raúl Férez Ortega m’a dessiné la robe d’hiver rêvée : un tissu souple dégoté chez Stragier et un dos nu arboré de fourrure dont le détail était rappelé aux manchons.

Papeterie : Deux imprimeurs ont travaillé de concert afin de réaliser la pluie de plumes en or de notre invitation (Handley et l’Atelier Protégé de Nivelles).

Maquillage et Coiffure : Pour commencer la journée en douceur, la rayonnante Anouchka de Bellefroid, qui travaille avec la gamme Chanel, est venue maquiller avec art et légèreté nos mamans, nos soeurs et belle-soeur et la mariée, alors que Monica Jane, présidée par Laetitia, nous a coiffées en répondant à chacune de nos envies.

Photos : Est alors arrivé le duo de choc, Nicolas Michiels  et son assistant, Julien Bouillot  pour 1700 images de plaisir, de rires, d’émotions et d’amour ! Outre l’indéniable talent et professionnalisme du tandem du jour, qui mêle spontanéité, authenticité et intemporalité de leurs images, nous avons été particulièrement touchés par leur sympathie et leurs innombrables attentions. Quel plaisir, par exemple, pour les filles de recevoir des petites chaufferettes pour moufles lorsque le thermomètre est dans le négatif.

Vidéo : Pour combiner les voix et les images, notre choix s’est tourné, sans hésitation ni regret, vers le vidéaste Greg Dessy, que nous verrons probablement à Hollywood dans quelques années. Rien n’échappe à ce mutant, par ailleurs ultra-généreux - lui aussi - en attentions et brins d’humour. 

Lieu : Nous avons choisi le Château de Terblock, à deux pas de Bruxelles, qui offre un immense parc et une sublime orangerie, d’une capacité de 600 personnes assises.

Wedding Planner : Aucun détail hivernal n’a été oublié par « Un jour en blanc  », que Stéphanie de Crombrugghe a lancé, fin 2016, avec passion (0032477/90.46.14). 

Voiture : Afin de nous déplacer jusque là, rien de tel qu’un superbe van VW pour les mariés, ainsi qu’un Party bus américain pour notre suite.

Traiteur : Aucun regret non plus sur le choix de notre traiteur, La Cerisaie, avec à la tête sa brillante chef Céline Moers – de Grave, qui a accordé son service avec le thème hivernal et doré de la journée. Elle a accueilli nos convives avec un verre de vin chaud et de multiples zajouskis hivernaux, tels que du foie gras poêlé, des petits croustillons en soirée et une véritable boule de Noël en guise de dessert. A l’intérieur de certaines d’entre elles, une fève se cachait, pour célébrer la Fête des Rois Mages, le lendemain de l’Epiphanie…

Meilleur souvenir : Après notre échange de consentements au sein de l’Eglise Sainte-Anne, notre première danse sur Queen – Don’t Stop me now, reste un de nos meilleurs souvenirs.