Comment j'ai vécu cette première édition du festival

Il y a 15 jours, nous étions au Château. Epuisées mais plus que prêtes à vivre ce week-end dingue que l'on avait mis en place, entourées de notre équipe de bénévoles. Lors de cette semaine marathon, c'est première chose qui m'a frappée. La bienveillance. D'habitude, je ne suis pas du genre à demander de l'aide. Depuis toujours, je préfère enchainer les nuits blanches plutôt que déléguer. Mais ici, j'étais forcée de constater que seules, nous n'y arriverions pas. Parce que deux filles, ça soulève et place difficilement 3 camions de meubles, en fait.

27330056_10214233731012175_1118019379_o.jpg
27335362_10214233724972024_1880124449_o.jpg
27329663_10214233722771969_1600668928_o.jpg
27398822_10214233722731968_1668051_o.jpg
27329421_10214233722811970_1474724338_o.jpg

Cette équipe de bénévoles, elle a soulevé des tonnes de meubles. Elle nous a aidé à prendre les mesures. Elle a mis les magazines, catalogues et goodies dans les centaines de goodies bags. Elle nous a apporté des cupcakes, des sourires et cette bienveillance. Elle s'est relayée tout le week-end durant, derrière le desk d'acceuil, dans le courant d'air, avec le sourire pour accueillir les visiteurs. Elle a servi des bières, lavé des verres, débarrassé, rangé avec nous. Et le mardi, elle était encore à nos cotés pour re-soulever ces tonnes de meubles, remballer et dégager les déchets. On est infiniment reconnaissantes. Ces bénévoles, ce sont d'abord nos maris, qui nous ont aidés et soutenus depuis la premières heures. Nos stagiaires, Fanny, puis Justine et enfin, Witney. Ce sont des ami(e)s qui soutiennent moralement des mois durant. Ce sont des collègues de mon "ancien" job, chez Femmes d'Aujourd'hui, qui m'ont encouragées depuis la première heure. De la famille, des amis de toujours et des nouvelles rencontres. Des collègues de l'univers du mariage.  Bref, une longue série de bras, de sourires et de motivation juste pour nous aider et nous soutenir. C'est vraiment touchant et on ne l'oubliera pas.

Organiser un festival mariage, ça comprend des aspects magiques et d'autres beaucoup moins "sexy". Comme embarquer des dizaines de sacs poubelles, courir (littéralement) acheter de la mayo comme si c'était une question de vie ou de mort (la fatigue, ça fait vraiment faire des choses étranges), faire des tableaux excel, des plans infinis, calculer, calculer encore, ne plus très bien dormir avant de ne plus du tout dormir. Physiquement, ça a été très dur. Avec le recul, on se dit qu'on a peut-être été un peu trop loin dans nos resources. Moralement, ça n'a pas été beaucoup plus simple. Ce saut dans ce vide nous a forcées à foncer, peu importe les doutes, les peurs et la fatigue.

26961842_530755407293566_3530572124332392474_o.jpg
26841493_530755853960188_5710265427433436759_o.jpg

Et puis, tout a commencé. 
La dernière semaine avant l'événement, les préventes se sont envolées. Quel bonheur de se dire que l'événement vous intéressait!
Dès le jeudi, être sur le terrain a rendu tout ça réel. On était étonnamment détendues. En fait, on était prêtes! Tout devait être opérationnel pour le vendredi matin, lorsque les prestataires arriveraient pour installer leurs stands. J'ai loué un camion dans lequel on a embarqué toutes les structures que l'on avait créé ainsi que l'énorme structure grillagée de l'entrée. Les hommes ont placés les meubles, on s'est affairées à la déco et à la mise en place... 
Le vendredi, les prestataires sont venus petit à petit installer leurs stands. Ce que l'on peut imaginer en parlant de "stand" n'avait tout simplement aucun rapport avec ce que l'on a vu se mettre en place. Chacun est venu avec un morceau de son univers, sa déco, son ambiance. Le vendredi soir, lorsque tout était prêt, je me suis stoppée pour regarder autour de moi. C'était dingue. Un ensemble super harmonieux. On aurait pu croire qu'il ne s'agissait que d'un seul stand. Tout s'assemblait avec cohérence... On y était! Inutile de vous souligner le soulagement et l'émotion du moment. Emotion que l'on a eu d'ailleurs eu bien du mal à contenir au moment de lever nos verres au week-end qui arrivait enfin. 

26758735_530755580626882_7634965470540150988_o.jpg
27023831_530755663960207_8590035140492998186_o.jpg
26758503_530756430626797_8878443064988330057_o.jpg
26952577_530755497293557_2743459595436729022_o.jpg

Samedi matin, 10H, les premiers visiteurs sont arrivés et tout s'est enchainé. Evidemment, on a presque pas pu être sur nos stands, on courrait partout. Mais notre principal souhait était que tout se passe bien et que les prestataires ne manquent de rien. Samedi se passe, dimanche commence... Sous un soleil magnifique!  Pendant les préparatifs, on avait principalement peur de ce que l'on ne pouvait pas contrôler. La météo, c'était le gros point noir. Du verglas, de la neige... Ca aurait pu tout casser. Mais non, on a vraiment eu une chance dingue! La petite caravane de cocktails Alfonse a installé un braséro, la tente musique était remplie, les gens se baladaient et se posaient dehors... Quel plaisir à voir! Les visiteurs étaient nombreux, ils semblaient détendus et enthousiastes par l'ambiance proposée. Coté coulisses, on découvrait des prestataires eux-aussi détendus, unis, discutant les uns avec les autres autour d'un petit café-sandwich préparé par l'un de nos traiteurs exposants, sans tension aucune ( ou alors, on a rien vu!! ).  

26961588_530756823960091_3383841112882614695_o.jpg
26910849_530756383960135_4448618007332710163_o.jpg
26840635_530751367293970_7136374269686899582_o.jpg
26911018_530755827293524_7406403909011754124_o.jpg
26910582_530751183960655_2579229771199927289_o.jpg

Et puis paf, il était déjà 18H, ça s'est doucement calmé et se vidé. On a offert une dernière bière à tout le monde, on fait ces petites photos de familles et on a trainé un peu à papoter. Derrière le desk, on savait que l'on avait eu beaucoup plus de visiteurs qu'espéré, sans savoir encore le nombre exact. Tout le monde a remballé ses affaires, pendant que l'on préparait la No Diggity Day ( la journée réservée aux professionnels) du lendemain. 

Avec Aurélie, on avait le cerveau en bouillie. Dès le vendredi, on avait troqué la fatigue contre l'adrénaline. Personnellement, je n'ai pas baillé une fois! J'étais surexcitée. Les exposants qui nous serrent dans leurs bras, nous félicitent, nous disent qu'ils se sont senti bien accueillis et qu'ils reviendront. Ca a dépassé toutes nos espérances. On ne savait même plus quoi leur répondre.

Mardi, c'était dur. L'adrénaline était retombée et la fatigue se faisait sentir. On a tout remballé, embarqué les poubelles, on est rentrées chez nous... Et on a dormi! Les jours qui ont suivi, j'ai seulement pu commencer à prendre du recul sur ce qu'il venait de se passer. On a fait nos comptes... 922 visiteurs. Wow! Ca nous impressionne encore énormément, on ne pensait pas avoir autant de retours pour une première édition. Mais c'est vrai qu'on a  TOUT donné pour cette première édition. Vous avez été nombreux à suivre les constructions sur Instagram, à me soutenir suite à mes posts un peu plus perso. Et puis, à venir nous voir et nous soutenir!! Merci infiniment pour ça! 

Et maintenant? On se sent super reconnaissantes. Et on pense à la prochaine! Place au débriefing, aux avis et aux nouvelles idées. On compte prendre le recul nécessaire pour faire une 2eme édition aussi cool que possible. Quand? Ou? On ne sait pas. Mais il est possible qu'il y ait du changement. 

Suite au prochain épisode au pays des boulimiques du mariage! :-)

<3

Photos : B.Wings et Tchizz
Merci! <3

And I Said YesComment