Le mariage sur une île (En BELGIQUE!!) de Sandra et Benjamin

"On se marie sur une île... En Belgique" Juste cette information est assez dingue. C'est intrigant et ça annonce la couleur!
On ne peut qu'aimer ce mariage où chaque détail a été soigneusement préparé. Je vous laisse apprécier le magnifique reportage dans les bois ( et sur une île! ) de Sandra et Benjamin, qui fêtent leur 6 mois d'union aujourd'hui!

s&b-033.jpg
s&b-050.jpg
s&b-254.jpg
s&b-499.jpg
s&b-766.jpg

ROBE : La robe “Madeleine” chez Elsa Gary, customisée avec quelques détails de tissus Liberty. Celui-ci étant répété un peu partout au mariage (invitation, robe, costume, noeuds des témoins).

J’avais également fait faire une veste par Harmonie Lecomte Créations, pour parer à une potentielle fraiche soirée d’été.

COSTUME : Un costume JAGGS sur mesure, doublure Liberty. L’envie était de ne porter ni cravate ni noeud papillon, histoire d’être à l’aise et de faire la différence.

LIEU : En extérieur, sur une petite île privée, dans le Limbourg qui appartient à la famille de Ben depuis très longtemps. Le lieu nous paraissait évident, on aime se retrouver là entre amis, en famille pour se poser quelques jours, camper, cuisiner au feu, improviser des séances de cinéma en plein air.

TRAITEUR : Le midi, un ami et collègue de Ben a mis au point un menu composé de 2 plats en petites portions, nous lui avions lancé le défi de moderniser la tomate mozzarella et le vitello tonnato, deux de nos péchés mignons. C’était au delà de nos espérances.

Le soir, La Cuisine de Grosjean nous a concocté un énorme barbecue pour 200 personnes. Gros coup de cœur pour Bernard, Caroline et leur équipe. Ils ont fait preuve de souplesse, de sympathie et de professionnalisme à tous les égards. Ils n’ont pas eu peur de notre projet consistant à nourrir 200 personnes sur une plaine vide. Nous avons également opté pour un buffet charcuterie/fromages affinés pour éponger l’alcool dans l’estomac pendant la soirée. C’était juste ce qu’il fallait, leurs produits sont magnifiques !

MAQUILLAGE / COIFFURE : Make It Up, le hasard des choses a fait que j’ai trouvé mon bonheur juste en face de chez nous. Notre voisine Geneviève a des doigts de fée. Elle est à la fois très à l’écoute et pleine de bons conseils. Ma maman et mes témoins sont aussi passées entre ses mains. C’était très pratique de n’avoir qu’à traverser la rue pour se faire pouponner.

PAPETERIE : On voulait s’inspirer du tissu Liberty pour définir l’ensemble des couleurs du mariage. Ben est graphiste, ça aide. Je lui a laissé “carte-blanche” donc, et il a développé un univers visuel minimal, monochrome, iconique tout au long des différents supports (Save the date, faire-part, carton-réponse, site web, remerciements, déco, flèchage).

DJ : Guillaume Stockmann alias “Guich” qu’on a connu via LaSemo, un festival pour lequel on occupe des postes bénévoles dans l’organisation depuis 10 ans. Vers 4h du matin, après le set de Guich, Ben a décidé de reprendre le flambeau avec un de ses témoins. Les derniers courageux ont continué à danser pendant 2 heures, le marié aux platines.

PHOTO : Étant tout deux photographes, c’est le premier dossier qu’on a voulu régler. C’est là qu’est arrivé Antoine Melis. Depuis le temps qu’on admire son travail, on voulait vraiment mettre le grappin sur lui. Dès la première rencontre entre photographes, on s’est compris et appréciés. Il a une patte particulière qu’on apprécie, un relationnel très posé et agréable. Nous avons également fait une séance d’engagement avec lui quelques temps avant le mariage dans une réserve naturelle du Limbourg. On a dès lors compris que notre choix était le bon.

BIJOUX : Les alliances ont été confectionnées par un petit bijoutier, selon un modèle qu’on avait bien en tête. Les boucles d’oreilles sont de la créatrice belge Nimzu. J’ai créé moi même mon sautoir, en y intégrant les perles d’un colier de ma grand mère. L’ensemble des fournitures venant du super magasin Nénuph’Art à Ixelles ! Le paradis des bijoux DIY ! Pour le bijou de tête, un sublime peigne réalisé sur mesure par la créatrice “So Hélo” à partir du motif de notre tissu Liberty.

FLEURS : Wild Flower Fairy ( Mélanie Pierson ) : Coup de coeur immédiat pour le travail de Mélanie, tout en couleur et générosité. On voulait beaucoup de végétation et que ça reste simple, frais et coloré. Elle a très vite cerné qui on était et ce qu’on voulait.

DESSERT : Les tartes Françoise bien-sûr ! En temps que bons Bruxellois et pas très branchés dessert, on voulait quelque chose de simple, qualitatif et très loin des traditionnels Wedding Cake souvent décevant d’un point de vue gustatif. 

AUTRE: Jazz’n’bossa, le groupe de jazz qui a joué durant l’apéro. La cerise sur le gâteau de ce chouette moment ! On avait également loué un kicker... plaisir garanti pour les invités de toute heure !

CHOIX MUSICAL POUR LA PREMIÈRE DANSE : “La vie en rose” interprété par Louis Armstrong. Aucun morceau ne nous donne autant la chair de poule, sa voix roque, jazz, sensuelle. Par contre le challenge c’est la lenteur du morceau. On avait préparé une première danse pas trop kitch, relativement conventionnelle, avec une petite note d’humour histoire de ne pas trop ennuyer nos invités. Nous sommes piètres danseurs.

MOMENT FAVORI DE LA MARIÉE :En dehors du temps des discours et voeux qui étaient des instants très forts, je retiendrai le moment du déjeuner. Nous avions prévu une pause de trois heures pour se poser à table avec nos parents, frères et soeurs et témoins. Ceci nous a permis de prendre un peu le temps, dans une journée majoritairement très speed, entourés de nos proches.. Le tout au soleil, au bord de l’eau, à déguster des plats exceptionnels.

MOMENT FAVORI DU MARIÉ : Après avoir échangé nos vœux qui furent pour moi un moment fort en émotion, nous avions prévu de faire “péter” une vingtaine de bouteilles en guise d’ouverture des hostilités, sans avoir à se déplacer du hangar au milieu des bois où nous étions. Entendre sauter tous ces bouchons en même temps, pendant une longue minute, c’était magique. Tout le monde s’est levé pour trinquer et s’enlacer. Le plein d’amour et d’émotions était assuré.

CONSEIL POUR L’ORGANISATION : Il faut faire confiance à ses envies et organiser le mariage qui vous ressemble sans se perdre dans des conventions inutiles à ses yeux.

SI C’ÉTAIT À REFAIRE, CE QUE LES MARIÉS REFERAIENT : Sans hésitation, on repartirait vers le même projet avec tout le travail de préparatifs que ça a demandé. Entre la réalisation de 400m de guirlandes de fanions, la construction d’un bar en bois de 8m de long, le dégagement d’un hangar complet de tout le bois stocké là depuis 30 ans, le remplissage de 800 sachets de thé, et j’en passe... Ça nous a permis d’organiser des week-end fantastiques avec nos amis et familles plusieurs mois avant le mariage. On avait une vraie excuse pour organiser des week-ends camping/barbecue avec nos amis. On a vraiment l’impression d’avoir profiter de ces moments et de nos proches autant ( si pas plus ) que le jour J.

SI C’ÉTAIT À REFAIRE, CE QUE LES MARIÉS NE REFERAIENT PAS : Honnêtement, on referait bien exactement la même chose demain !

BON PLAN DES MARIÉS : Ne pas hésiter à impliquer ses proches dans des petites missions. Nous avions un témoin “responsable vin”, une amie “responsable Kicker”, une maman “responsable guirlande de fanions”, des amis “courses de dernière minute”, des amis “réception des tartes” etc. .. On a organisé ce mariage tous ensemble !

Qui suis-je?

« Je suis moi, tout simplement » dirait Jean Dujardin dans 99frs.
Mais ça me correspond bien je pense. Je viens de la pub, je suis photographe et retoucheur
(aussi pour d’autres photographes, ce qui me permet de continuer à me nourrir visuellement constamment).
Je suis arrivé au mariage et au lifestyle plus en général, avec l’envie de refaire de la photo qui me ressemble plus et surtout revenir à l’émotionnel pur. La pub, c’est magique, j’adore ça mais je fais les images des autres au final et l’émotion n’est pas non plus au rendez-vous (même si on vit des choses fortes, les agences ne pleurent pas en recevant les fichiers ;) )
C’est vraiment cette bouffée d’émotion qui me manquait. J’appelle ça ma récréation, le bol d’air qui me permet de rester super épanoui dans mon métier, de casser une routine qui commençait à s’installer. Avec le mariage et le reportage, il faut être à l’affut du moindre détail, du moindre sourire, rien n’est vraiment calculé et on peut tout aussi garder sa patte et sa créativité et amener son regard sur une journée magnifique pour nos clients. Le fait de savoir que je crée des souvenirs pour une vie est magnifique et très grisant! Et c’est clairement l’opposé de la pub qui est très éphémère … les deux se complètent et chaque coté est important pour moi. Je ne pourrais faire l’un sans l’autre maintenant!

Comment me suivre ?

On peut suivre mon travail sur weddings.antoinemelis.com pour le mariage ou www.antoinemelis.com pour la pub.
Les deux sont en construction car je prépare une nouvelle identité visuelle qui me collera plus à la peau que l’existante.
Sinon ma page Facebook est assez souvent mise à jour :)

Le mariage de Sandra et Benjamin :

Vous avez déjà découvert la love session de ces deux tourtereaux il y a quelques mois! J’étais ravis de celle-ci et il me tardait d’arriver à leur jour-j. Je n’ai pas été déçu… Tout avait été pensé dans les moindre détails et le lieu de la réception et cérémonie était INCROYABLE.

Une île cachée dans un bois avec un vieux hangar pour faire office de lieu de cérémonie, le tout super bien décoré et aménagé par les mariés eux même (et leur amis!). Ca a été un pur bonheur de les suivre … L’émotion était vraiment au rendez-vous, la bonne humeur et la fête aussi! Le cocktail parfait! Je me suis senti comme en famille et je pense que cela se ressent dans les images :)
Bref, un bijoux à photographier!