Le mariage au sud de la France d'Alice et Thomas

Coup de cœur immédiat lorsque j'ai vu quelques images du mariage d'Alice et Thomas sur le Yes Market. Pendant que ces deux jeunes mariés coulent des jours heureux au Japon pour leur voyage de noces, je vous propose de découvrir leur incroyable journée sous les belles photos d'Elsa Girault.

Capture d’écran 2016-11-04 à 12.16.36.png
Capture d’écran 2016-11-04 à 12.17.09.png
Capture d’écran 2016-11-04 à 12.18.27.png
Capture d’écran 2016-11-04 à 14.47.48.png

Robe : Pour la petite histoire, je suis tombée follement amoureuse (mon mari n'aime pas que j'utilise ce terme "amoureuse" car il lui est réservé) d'une robe de chez Marie Laporte. Toute simple en grosse dentelle de Calais, mais à l'annonce du prix, j'ai su que notre histoire d'amour était finie ou ne commencerait jamais. Etant trop terre à terre, je ne me voyais pas mettre une somme importante pour une chose qui ne profite qu'à moi-même. C'est comme cela que j'ai opté pour une robe Asos nude en néoprène, simple, confortable, juste retouché aux bretelles. Pour apporter une touche mariée, le voile a été fait par ma petite sœur et témoin d'après un tissu Ikea (vive les systèmes dé).

Costume : Mon mari voulait un smoking, mais pas vraiment smoking dans les règles de l'art, c'est à dire avec le col en soie brillante. Nous avons donc choisi d'aller chez Café Costume , les critiques étaient bonnes et les vendeurs très stylés. Résultat, le costume est très beau, enfin l'homme qui est dedans y est pour beaucoup. Mais la chemise n'est jamais arrivé ou plutôt les deux chemises. A deux semaines du mariage, nous voilà parti à la recherche d'une chemise blanche type bouton caché. Me voilà aussi tôt devenue apprentie couturière à devoir faire deux pinces dans le dos d'une jolie chemise Zara .

Accessoires : Pour le marié une paire de chaussure de chez zalando, un noeud papillon fait maison nude couleur de la robe de mariée. Pour la mariée des chaussures corail de chez cosmoparis trouvé quelques jours avant au Mac Arthur Glen Messancy.

Mise en beauté : Institut de beaute Tecnihair . La complexité de se marier à l'étranger, c'est de ne pas toujours avoir la possibilité de tester tous les prestataires. Ca a été le cas pour la mise en beauté. Après quelques devis pour ne pas avoir à bouger, j'ai trouvé les prix hallucinant. Jusque 700€ pour la coiffure. J'ai trouvé une petite boutique au village d'à coté qui fait coiffure au rez et esthétique à l'étage. Les critiques sur le net sont bonnes et lorsque je les appelle, elles sont toutes les deux très pro et posent de questions. Bref je suis confiante. J'ai choisi une coiffure simple, un brushing bouclé et une demi-queue pour attacher ma couronne. Le travail a été impeccable et la couronne, je l'ai même pas sentie de la journée. Pareil pour la maquilleuse, je me suis laissé faire. Le tout dans une ambiance très sympa. Ce fut un super moment entouré de ma soeur et de mon ange gardien, Caroline.
 

Lieu : Je suis belge de Bruxelles, il est français de Clermont-Ferrand. Nous nous sommes rencontrés à Nantes pendant nos études d'architectes navals, nous avons vécu après à Bruxelles et puis au Luxembourg, le tout durant ses quatre dernières années. Sa famille est originaire de Bordeaux, étant tombée sous le charme (je n'ai pas dit amoureuse)  de cette ville et de cette région, nous avons trouvé que ça serait un magnifique endroit où se marier, un beau climat, des vignes et des châteaux à n'en plus finir... Sans compter le vin et la gastronomie. N'ayant plus de grands-parents de ce monde, je trouvais qu'il était important que les grand-mères de mon homme soient présentes. L'idée de se marier à l'étranger n'a pas été bien reçu par mes parents trouvant cela contraignant et ayant peur que la famille et ami ne se déplacent pas. Il est vrai que de mon coté paternel, toute la famille est venue, louant des maisons pour la semaine dans la région. Par contre du côté maternel, nous n'avons eu aucune réponse positive. Du côté des amis, peu de refus, faut dire qu'on avait tout mis en oeuvre pour faciliter leurs venus, nous avons loué un ancien monastère (15 chambres, 5 salles de bains, 5 hectares de terrain) du jeudi au lundi. Bref, une organisation de colonie de vacances. Avec tout cela, je n'ai pas encore parlé du lieu .Une jolie salle à côté d'un château dans la région de Saint-Emilion. Ce qui nous a séduits c'est les abords directs, des vignes, un bosquet et un magnifique parc paysager. Un joli lieu malgré une propriétaire peu commode. (http://www.flojague.fr/)
 
Traiteur : LeS traiteurS pour notre part. L'idée de faire des Food Truck a été une évidence. Oui mais pas n'importe lesquels. Premier critère de sélection, le type de véhicule, hors de question d'avoir un gros camion moderne dans la cour. Nous sommes des fans de vintage notre appartement ou voiture en reflète très bien. Ensuite, oui mais pas manger n'importe quoi. Ici nous avons trouvé deux perles qui travaillent avec des producteurs locaux, font tout entièrement maison et c'est drôlement bon. Ils se sont occupés au cocktail, des fingers food et un buffet de tartinable (malheureusement, je n'ai pu y arriver) et du repas, proposant deux plats (english muffin et tacos). Les retours sont excellents, les gens ont eu des avis partager sur le meilleur food truck, ce qui nous a confortés d'en avoir choisi deux. Pour les boissons, un des traiteurs avait prévu un bar à jus maison. Les vins, champagne ont été choisis par nos soins (et ceux des beaux parents), déguster et acheter directement chez le producteur, nous voulions mettre en avant les produits de qualité de la région. Seasons food truck et El Taco Del Diablo

Dj : Le DJ c'est DJ béber, non je rigole, c'est le témoin et notre ami de longue date qui nous a fait danser (bouteille de champ' à la main).

Photo : Notre petit bijou de photographe nous a été envoyé par magie car nous avons été planté par celui choisit d'origine. La solidarité des réseaux sociaux et d'un photographe nous a permis de trouver Elsa Girault qui a une sensibilité artistique et une générosité extraordinaire. On a reçu plein de compliments et encore plus après d'avoir reçu les photos. Elle arrive à capturer les émotions et mettre à l'aise les gens qui comme nous n'aimons pas les photos.

Bijoux : Pour les bijoux un "something blue" et "something new" de chez The V collection une gourmette de ma grand-mère maternelle que j'ai jamais connue mais dont je porte le prénom pour le "something old" et le dernier un broche de ma belle-mère (offerte pour mon mari) pour le "something borrowed". Et pour finir les bagues de chez Leysen, un service plus qu'à la hauteur !

Fleurs : Avril Mai, une fleuriste dont je suis en admiration devant de son travail, je ne l'aurai jamais rencontré, ni même rentré dans sa boutique, mais j'ai su que c'est elle qu'il me fallait. Pas de bouquet type ou de catalogue, chaque création est unique. Vous donnez vos couleurs, thèmes et vos préférences et le résultat est pour le jour "J". Une superbe couronne, mise pendant trois jours, des peignes, boutonnières et un superbe bouquet qui je l'espère mènera au mariage prochain de ma cousine.

Dessert : Alix H Gateaux d'Exception. N'étant pas convaincu par les pièces montées (souvent trop sèche, trop sucrée et très kitsch). Mon père à insisté et tenait au rituel, nous avons donc capitulé. Et là, on a rencontré notre pâtissière, une crème aux recettes exotique. Un mixte qui nous ressemble: le coté peps pour madame avec le citron; le coté doux avec la framboise pour monsieur et enfin pour rester en cohérence avec notre thème du repas (Aromates) une génoise ricotta-sirop de romarin. Le résultat un magnifique Naked Cake avec des touches de framboises et romarin. Un délice agrémenté de cupcakes chocolat et beurre salé.
Mais aussi des macarons et cannelés (spécialité de la région)
 
Autre : Un petit mot sur la voiture, notre petite fiat 600, cadeau de fiançailles de mon mari. Plus d'un an de travaux pour la remettre en état et la fiabiliser. Elle a été le fil conducteur du 'Save the date" au "remerciement" par son look vintage et sa couleur vert eau.

Choix musical pour la première danse : Le choix de la musique fut un compromis; la magnifique reprise de Felix Jaehn- Ain't Nobody avec une magnifique chorégraphie de Jonathan Blondeau, ami de toujours. Pour être honnête, on n'a pas trop assuré mais on a bien rit !

Moment favori des mariés : Deux rubriques en une. Après discussion, le moment préféré de la mariée et du marié est le même : la cérémonie de mariage. Au début appelé cérémonie laïque mais après réflexion et vu que nous ne voulions aucune connotation religieuse, l'intitulé est devenu "cérémonie de mariage". Partie d'une feuille blanche, n'ayant jamais assisté à ce genre d'événement, nous avons épluché livre, blog, ... sans trouver vraiment quelque chose qui nous ressemble, on ne voulait pas reproduire un mariage catholique, on n'a trouvé aucun rituel dont la symbolique nous plaisait ou ressemblait. De retour à la feuille blanche. Nous avions un maître de cérémonie novice, le cousin du marié, fait pour ce rôle. Nos témoins qui n'ont pas eu de rôle légal, au Luxembourg, ce titre n'existe pas. Nous voulions les mettre en scène. En réfléchissant, nous avons trouvé un thème pour chaque témoin, la première racontera notre rencontre (enfin de son point de vue), ensuite notre ami (techniquement mon ami qui est devenu le meilleur ami de mon mari) parlera d'un texte sur l'amitié; une autre amie, un thème dans lequel elle n'a jamais cessé de croire "l'amour" et ma petite soeur, la mieux placée pour parler de la "famille". Entremêlé de musique, où les gens étaient invités à danser, j'étais sceptique mais ça a très bien marché. Un temps pour les vœux, exercice très difficile. Et pour finir, nous avions demandé aux familles de décrire les particularités de la famille dans lequel il faisait partie à présent, sur un ton humoristique .... le tout a été une réussite même si, le témoin de mon mari a décrété que ce n'était pas grave qu'il n'ait pas fait de texte et la partie sur l'amitié à été supprimée. Ce qui a été extraordinaire, c'est que nous avons pris connaissance des textes au moment même. Plein d'émotion ...

Conseil pour l'organisation : Briser les codes. Faites quelque chose à votre image et surtout soyez vous-même. Pour nous, nous n'avons invité que les gens que l'on voulait vraiment. La distance nous a permis d'éviter les gens qui viennent par politesse. Tous ceux qui étaient là avaient envie d'être là. En regardant les photos, je ne vois que des gens heureux. Nous avions mis l'accent sur l'ambiance qui était la chose la plus importante à nos yeux. Le pari est réussi, à peine rentré toutes générations confondues, nationalités sont devenu amis, s'écrivent des mails, sont amis sur facebook. Nous avons l'impression d'être plus qu'une seule et grande famille. On peut utiliser les noms de nos amis et plus "un collègue" ou "un ami". Après cela ne plait pas à tous, ma témoin m'a dit "ton mariage est super mais si un jour je me marie, je veux un mariage classique où tout le monde se fait chier", c'est un choix !

Les petits contre temps ou comment relativiser, voilà mon second conseil. On passe des mois à se poser une tonne de question, à faire des plans, à imaginer ce qui peut se passer afin d'anticiper au maximum. Puis les petits problèmes deviennent plus gros, plus compliqués. Un conseil, relativisez ! Pour en arriver à ce stade, nous avons du tomber en panne avec le camion à J-2, à mi-chemin soit à 450km du lieu. Résultat, des aller-retour, peu de sommeil et mais le jour J tout a été merveilleux.

Si c'était à refaire, ce que les mariés referaient : Ce qui est sûr c'est que je ne veux plus jamais réorganiser cela. Un stress pas possible, j'ai du perdre 5 kg pendant les trois jours. Avec le recul, je me dis que c'est juste parfait. J'ai l'impression d'avoir pu profiter de ma journée, de mes invités; même si mon mari un peu moins. Le faite d'avoir étalé sur plusieurs jours avec brunch, soirée Foot au bord de la piscine, visite guidée de Saint-Emilion nous a permis de nous profiter et de ne pas avoir de goût de trop peu.

Si c'était à refaire, ce que les mariés ne referaient pas : Question difficile, je pense qu'on se simplifierait un peu plus la vie. On prendrait une wedding planner afin de déléguer au maximum mais s'il faut l'accorder, nos amis et famille ont été super !

Bon plan des mariés : Nous avons fait appel à Grégoire Vigneron pour nos faire-part, il a été à notre écoute et nous a donné des précieux conseils - TOKOWO édition on fera encore appel à lui !
Pour les fleurs des tables, nous n'avions pas le budget de mettre des bouquets, la solution fut de choisir le thème des aromates. Chaque table étant une variété, et le plan de table simplement une table avec les plans d'aromates et des vignettes en ardoise.  

Elsa Girault, Photographe

 

Qui suis-je?

Je suis Elsa Girault, une photographe de mariage trentenaire mais pas que! Je kiffe la vie et ses couleurs, ses textures, ses vibrations et ses émotions. A la recherche d’authenticité, d’imperfections, d’esthétisme, de lumières ahhh la lumière… A La Rochelle sur côte ouest française je suis servie et heureuse de développer mon regard photographique.

On me trouve ici :
Site web : elsagirault.com
Facebook : https://www.facebook.com/ElsaGiraultPhotography/
Instagram :
-        bientôt en ligne portfolio wedding >>> @eyouloveyou
-        J’adore aussi capturer cette atmosphère particulière des ateliers de planche de surf >>> >>> @dustydarkroom

Le mariage d'Alice et Thomas :
Je les ai découvert le jour-j sur les chapeaux de roues. Très à l’aise sous mon objectif et surtout très amoureux l’un de l’autre, un amour sincère et profond qui transparaissait. Si heureux de célébrer cette journée avec leurs proches. Ils m’ont donné l’immense plaisir de photographier leur cérémonie symbolique sur les hauts plateaux des vignobles bordelais sous les majestueux chênes, gardiens de cette mémorable union. Une nature bucolique pour une ambiance idyllique.