Dis moi oui #4... Avec Pauline et Antoine

"Dis-moi oui" est une nouvelle série hebdomadaire du blog.
Chaque dimanche, nous retrouvons le témoignage intime et sincère de la demande en mariage d'un couple qui a décidé de se dire oui. Aujourd’hui, c'est Pauline et Antoine, qui m'ont raconté de quelle manière ils ont décidé de s'unir.


Antoine:

Après avoir vécu 5 ans de bonheur, une fois installés dans un tout nouvel appartement, il était venu le temps d'enfin faire le grand saut. Pour cela, il fallait trouver LE moment et LE bon endroit. Pas si simple...
Un resto? Trop vu dans les films... Lors d'un bon vieux repas de famille, devant tous les oncles, tantes, papis et mamies? No comment...
Je me suis alors souvenu que nous partions en Islande pendant l'été. J'avais donc un peu de temps pour trouver l'endroit parfait.

C'est ainsi que je suis tombé dans des recherches de falaises de Latrabjarg décrites comme le coin le plus ancien d'Islande. Des falaises de plus de 400 mètres de haut d'où se jettent des oiseaux un peu abrutis mais très affectueux appelés macareux.

C'était l'endroit parfait. Le point le plus à l'ouest de l'Europe, idéal pour admirer un coucher de soleil (qui ne se couche pas en juillet, je m'en suis rendu compte une fois là-bas évidemment). Parfait aussi en cas de refus: la hauteur ne laisse aucune chance.

Un problème substituait quand même: Comment cacher la bague pendant plus d'une semaine de voyage? Solution trouvée par ma petite maman: La coudre dans une ceinture avec tirette, habituellement utilisée pour garder de l'argent sur soi et éviter les pickpockets. J'ai donc porté la bague pendant tout le trajet sans éveiller les soupçons.

Une fois là-bas, nous nous sommes dirigés vers les falaises accompagnés de ma soeur et de mon cousin, mis évidemment dans la confidence. Je me souviendrais à jamais de ce moment, il faisait froid, mais ce n'était pas le froid que nous connaissons en Belgique. Il était plus doux, beaucoup plus facile à supporter. Le soleil se dirigeait lentement vers l'horizon et à 23H30, il commençait seulement à prendre sa couleur orangée signalant un lendemain venteux.

Une fois seuls, ma future femme dans les bras et le cœur battant à mille à l'heure, j'ai sorti la bague de ma poche en lui proposant d'être chaque jour de nos vies côte à côte.

Pour la réponse qu'elle m'a donnée, je vous laisse deviner... :-)


Pauline:

La demande de l’amoureux a eu lieu lors de nos vacances en Islande. Ces vacances ne m’emballaient pas vraiment au départ. Le programme était trek, sac à dos et tente…

Après un trek de 4 jours, nous sommes partis dans les Fjords de l’Ouest. C’est un endroit sublime.

Le soir de la demande, nous sommes allés sur la falaise des macareux (de mignons petits oiseaux qui sont rassemblés sur la falaise par centaines). L’amoureux a attendu le coucher du soleil (qui met beaucoup de temps à arriver et disparaît aussi vite). Il m’a simplement demandé si j’étais certaine de vouloir passer le reste de ma vie avec lui…

Je ne m’y attendais absolument pas... en témoignent mes vêtements de marche pas du tout adaptés à ce beau moment.

Il aime se vanter et dire que je suis la fille demandée en mariage au point le plus à l’ouest de l’Europe.


J'étais là, avec ma caméra pour immortaliser leur OUI ! :-)
Je vous laisse découvrir la vidéo ci-dessous.