Les chroniques de Lilia - Episode 14

Le premier jour du reste de ma vie

C’est la journée que tu garderas en mémoire toute ta vie, c’est la journée qui ne s’effacera jamais, même quand, en maison de retraite, tu mangeras du mouliné faute de dents, et que tu te déplaceras à la vitesse de Tata Rachel, avec son déambulateur.

Je pense que cette journée est le souvenir indéfectible d’une vie. Et peu importe son déroulement, ses imprévus ou ses petits bonheurs, cette journée c’est comme ton Xanax en comprimé du soir, c’est ton sourire des jours de pluies, c’est ton chocolat chaud des jours de neige, bref, le souvenir de cette journée t’apaise, te réconforte, te rend heureuse. De me replonger dans l’évocation de cette belle journée me donne la larmichette à l’œil, et le sanglot (de bonheur) semble coincé dans ma gorge. Je précise que je suis un peu trop cœur d’artichaut ces derniers temps et que déjà très émotive de base, je le suis encore plus maintenant (non je ne suis pas enceinte, maman) car mon amoureux est à nouveau en mission à l’étranger, loin de moi, et tout me fait pleurer…

Cette journée de mariage s’est donc poursuivie le soir par une cérémonie laïque dans une grange rénovée en élégant golf, en présence de tous nos proches. Seuls les intervenants étaient mis dans la confidence, pour laisser l’opportunité d’une surprise totale à nos invités. Ce choix de cérémonie laïque n’était pas une évidence pour mon Pilou et moi même car nous ne voulions pas rentrer dans des symboliques « has been » du monde des Bisounours. Le tout était de trouver le juste milieu entre l’authenticité et l’originalité. Je voulais que cette cérémonie soit nous, et j’en ai été convaincue quand je suis arrivée dans la salle de cérémonie au bras de mon père. Petit mur de guirlandes lumineuses dans la pénombre en guise d’autel, petites lanternes le long de l’allée menant à mon mari : l’ambiance y était tamisée et intime. Parfait pour chuchoter à mon amoureux tout l’amour que je lui vouais. En chef d’orchestre, Laurence, notre wedding planner, qui avait d’une main de maître guidait les intervenants, et qui avait très vite compris notre requête : « si on peut éviter le gnan – gnan… ».

Tandis que je feuillète notre album de mariage, je tombe sur cette photo assez improbable où mon mari et moi épanchons nos larmes dans des mouchoirs. On était vraiment des madeleines, touchés pas la sincérité et les beaux discours de nos amis. Le reflet de notre couple dans leurs yeux était tellement vrai et beau. A l’issue de la cérémonie, certains de nos amis militaires, durs comme des rocs d’habitude, sont venus nous confier qu’ils avaient également lâché leur petite larme : attendrissant ces hommes qui pleurent, n’est ce pas ?

Chaque cérémonie laïque est marquée par un rituel, métaphore de l’union de deux personnes. C’est l ‘écho de la bénédiction du curé des mariages traditionnels à l’église, mais en version décalée, et personnalisée. Pour ma part, j’ai choisi d’introduire un rituel juif : « le verre cassé ». Certains se demandent qu’est ce que c’est encore que cela ? Donc un verre est enroulé dans une serviette, et l’époux d’un coup de pied sûr et fort le brise, plus il y a d’éclats de verre, plus le bonheur du couple sera grand. Manque de chance, Pilou au premier essai à laisser le verre intact !!! (La tête du bonheur annoncé…Grrrrr) Heureusement, il s’est bien rattrapé au deuxième coup : le verre s’estbrisé de milles éclats. Pour la vraie histoire, ce verre cassé rappelle que combien le meilleur peut être brisé si nous ne veillons pas au désordre, en rapport avec la ville de Jérusalem détruite dans l’histoire ancienne. Après cette minute, digne de Mr Héron, mon prof d’histoire géo en 6ème, je vous avoue que si nous avons opté pour ce rituel c’était surtout pour entendre les cris de « Mazal tov » s’épandre dans la salle, pour finir en danse de Rabbi Jacob (nooooon je rigole !).

A toutes les mariées, en particulier les mariées en couple mixte, les mariées athées, les mariées révoltées par rapport à la religion, je vous conseille définitivement la cérémonie laïque personnalisable à souhait et qui restera gravée dans votre mémoire.